Slade House

« Que le Chagrin joigne ses forces aux miennes. Que la haine me redonne du nerf. Il ne me reste peut-être guère plus de secondes en réserve mais s’il existe la moindre possibilité de venger cette tête brûlée de Jonah, mon très cher jumeau, ma véritable moitié, alors j’y parviendrai » (page 269)

ZéAvis

Une mécanique fantastique au service de l’indicible, l’immatériel, l’impossible. Un dédale dans lequel le lecteur se perdrait s’il n’y avait le talent de conteur de David Mitchell pour semer des petits cailloux littéraires dans ses pages.

Les rapports à la normalité sont bouleversés. L’irrationnel devient notre hôte en ces lieux hantés par l’étrange. Bienvenue à Slade House ! Oubliez ce que vous tenez pour tangible. Cela ne vous servira à rien. La bataille se livre sur des plans dont vous ignoriez jusqu’à maintenant l’existence. Ce que vous ne pourrez plus dire, si vous vous en ressortez vivant !

Dans le sombre passage d’une ruelle, une petite porte en fer s’ouvre sur les jardins de Slade House. Un lieu entre deux mondes, où d’étranges cérémonies se perpétuent tous les neuf ans.

Qui sont Norah et Jonah Grayer ? Ce frère et cette sœur, liés par la gémellité mais aussi par un pacte obscur et inquiétant. Ce qui est en jeu ? Rien de moins que la quête de l’immortalité.

« Dans les rêves, les gens disent toujours qu’ils existent vraiment ; alors vous m’excuserez si je ne vous crois pas. » (page 86)

Bon, j’avoue, j’aime beaucoup cet auteur ! Dont j’ai lu avec enthousiasme plusieurs livres.

On trouve dans Slade House de nombreuses références à de précédents ouvrages. J’adore ! en voici quelques-unes :

  • Spyglass Magazine, dont Mitchell nous parle aussi dans Cloud Atlas (Cartographie des nuages) et L’Âme des Horloges
  • Vyvyan Ayrs à Zedelghem, le compositeur aigri de Cloud Atlas
  • Dr Marinus, déjà côtoyé dans Les Mille automnes de Jacob de Zoet et également dans L’Âme des Horloges

L’auteur aime laisser des indices, des rappels, des « petits cailloux blancs ». Bonne chasse, donc !

Suivons donc le jeune Nathan Bishop, l’inspecteur Gordon Edmonds, l’étudiante Sally Timms, Fred Pink et la psy de ce dernier, le docteur Iris Marinus-Fenby. Tous visiteurs de Slade House à des époques différentes. Tous se verront aspirer leur âme, servant ainsi de carburant à des vampires psychiques. Et vous ? Faites-vous partie du Script ! Attention, Le Vêpre veille…

Soyez attentif si vous croisez un joggeur en noir et orange. Restez sur vos gardes si vous allez boire un petit remontant au Pub Renart et Mâtins. Ne vous fiez pas aux apparences. Les personnes que vous croiserez ne seront pas celles que vous croyez !

« Je me représente les fœtus que Jonah et moi avons été, nous partageant l’utérus de Nellie Grayer, il y a cent seize ans ; et à nos corps natals, qui se partagent la lacune depuis huit décennies. « Lui » est le nom de l’étranger ; un amant est d’abord un « vous », puis un « nous » ; mais Jonah, lui, est la moitié d’un « je ». Je me recentre sur l’affaire qui nous occupe, sinon je vais céder au sentimentalisme. » (page 250).

Conseil : Prenez un petit gri-gri porte-bonheur avec vous avant d’entrer en lecture. On ne sait jamais… 😊

***

Je ne peux pas m’empêcher de souligner que le film Cloud Atlas est issu du roman « Cartographie des nuages » de David Mitchell.

Ce film est un pur chef d’œuvre ! C’est mon avis. Un film des Wachowski et de Tom Tykwer. Des acteurs incroyables : Tom Hanks, Halle Berry, Jim Broadbent, Hugo Weaving, Jim Sturgess, entre autres.

Une fresque, une odyssée, une grande réussite ! Si pour des raisons de narration, les étapes du film diffèrent un peu du roman, au final tout y est !

Alors oui, je sais, cet avis n’engage que moi. Mais j’avais envie de le partager avec vous !

***

 

3 réflexions sur “Slade House

  1. Solène Vosse dit :

    Coucou ! Merci Dom pour tes partages de lectures.
    Ma PAL grandit à vue d’oeil, mais cela dit, cela ne m’empechera pas de revenir jeter un oeil par ici pour de nouvelles lectures.
    Je voudrais tous les lire, moi, ces livres.
    Beau dimanche après-midi à toi. Bisous, à bientôt.

    Aimé par 2 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s