Je reviendrai avec la pluie

« Les mots qui emplissent votre cœur se déverseront d’eux-mêmes » (page 46)

Mio l’avait promis : elle reviendrait avec la pluie. Et elle a tenu parole. Amnésique, certes, mais bien là ! Mais qui le croira ?

Depuis la mort de sa femme, Takumi élève seul son petit garçon, Yuji.

« Voici ce que je me suis dit quand Mio est morte. Celui qui a créé notre planète n’en a-t-il pas conçu une autre en même temps, quelque part dans l’univers ? La planète où vont les défunts, La planète Archive ? (page 7) »

Takumi est sans nul doute un être un peu à part qui « souffre d’une maladie inconnue » (page 162) et qui est à la fois claustrophobe, agoraphobe, anxieux et angoissé. Il se déplace à vélo car il ne peut prendre ni le bus, ni le train, ni quoi que soit d’autre.  Chez lui, il est entouré de pense-bêtes et de notes diverses car il oublie tout. « J’étais prompt à omettre des choses à retenir absolument » (page 47).

Plusieurs phrases reviennent sans cesse, tels que « Oh, quelle belle chemise ! », « Mince alors, il s’en est fallu de peu ! », « Comme c’est cruel ! ».

Un autre personnage récurrent est le professeur Nombre et son chien Pooh, lequel n’aboie jamais. C’est au professeur que Takumi confie son projet d’écrire un roman. Lequel relatera son histoire et celle de Mio afin que leur fils Yuji puisse la lire un jour et comprendre l’histoire de ses parents.

« Les romans sont la nourriture du cœur. Ce sont les lampes qui illuminent les ténèbres, la joie qui surpasse l’amour » (page 24).

Takumi fini par révéler au professeur Nombre que Mio est revenue d’entre les morts, comme elle l’avait promis.

« Elle est vraiment revenue. Elle était à la vieille usine en ruines, de l’autre côté de la forêt » (page 144).

Il lui explique aussi qu’elle a perdu la mémoire, qu’elle ne sait plus qui elle est, ni qui sont Takumi et Yuji. Dans un premier temps, Nombre pense que Takumi lui parle uniquement de la trame de son roman. Puis comprends que quelque chose d’inhabituel s’est passé. Mio est revenue !

Mio doit se souvenir, reprendre sa place, reprendre sa vie, reconstruire sa relation avec son mari et son fils… Mais est-ce possible ? Et pour combien de temps ?

« La plupart des épisodes tristes content l’histoire d’une séparation. Je n’ai jusqu’à présent pas entendu une seule histoire de rencontre sans séparation » (page 269).

ZéAvis

On se love dans ce roman en essayant de ne pas faire de bruit, de ralentir les battements de son cœur, de respirer au rythme de la douceur étrange de cette histoire.

C’est une écriture particulière et parfois surprenante par son minimalisme au niveau des dialogues. Je me suis demandée toutefois si la traduction n’y était pas pour quelque chose. Non pas, que la traductrice ait mal fait son travail, mais parce que la façon d’exprimer certains concepts diffère d’une langue à l’autre.

Toujours est-il que l’histoire m’a séduite par son petit côté « de l’autre côté du miroir », à la fois ancrée dans le réel et auréolée de surnaturel.

2 réflexions sur “Je reviendrai avec la pluie

  1. cecilevalentine dit :

    Une belle histoire sensible comme les japonais savent en écrire et comme toujours ta présentation donne vraiment envie de le lire car comme tu le cites fort justement « les romans sont la nourriture du cœur..et je rajouterai bien de l’esprit en tout cas pour moi un bon roman social vaut 100 ouvrages doctes et abscons de sociologie 😉

    Aimé par 1 personne

    • Les Livres de Zéa dit :

      Je lis beaucoup, de façon large dans le choix de mes lectures (suis très curieuse) mais j’avoue un gros faible pour la littérature japonaise 🙂 et la SF, surtout l’uchronie.
      « Je reviendrai avec la pluie » a été adapté au cinéma mais je ne l’ai pas vu.
      Je pense que ce livre te plairait 🙂
      Biz

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s